Poème géographique

Seedeur,

Tu as égrené tes graines, planté tes boutures, tu leur as donné un nom, associé une image : tu as été de sèmes en tropes. Ici, partage l’emplacement de ce que tu as mis en terre et associe-lui librement un nom commun, une image, une expérience : : l’ensemble des semences disséminées sur le territoire formera un texte où s’agencent le naturel et l’humain, un poème vivant.

Pour ce faire, deux méthodes :

  1. Laisse un commentaire en bas de page avec l’emplacement et la description (nom, image…) de ta (tes) semence(s).
  2. Clique sur la carte ci-dessous. Dans la nouvelle fenêtre, en haut à droite, active l’édition en cliquant sur le crayon.  Juste en dessous apparait une barre de tâche. La première icone permet d’ajouter un marqueur sur la carte. Une fois placé, un menu s’ouvre à droite, qui permet de lui associer un nom et une description.

N’hésite pas à situer tes semis (angle de telle et telle rue ; à hauteur du numéro tant ; par autres procédés de géolocalisation…) et à les décrire. De même, via les commentaires ouverts à tous, tu peux si tu le souhaites faire le récit de ton action : le chemin parcouru, les motifs de ton choix pour l’emplacement, le nom, l’image associés à la plante, des réflexions quant à ton expérience, des mots, des images, des sons de ton choix  : tous les éléments de récits, de parcours, qui pourront contribuer à l’écriture géographique d’un poème, par les seedeurs du collectif ABI/ABO.
carte-2

 

 

Pour les commentaires, c’est ICI :

4 réflexions sur “Poème géographique

  1. Notre trope c’est sur le parc de Miribel Jonage autour de la sculpture de l’éléphant et le long du chemin vers l eau qui va vers la plage de la baraka. Notre sème c’est Amour Confiance, l’Amour pour la vie.

    J'aime

  2. À l’angle de la rue Garibaldi et du cours Lafayette,
    Sur un rebord de fenêtre,
    C’est ici son nouveau nid.
    Bientôt rempotée, la sauge attend
    Patiemment que ses racines s’étendent.

    J'aime

  3. quai Antoine Riboud, Lyon 2, au niveau de la banque LCL et au pied d’un « arbre de la solidarité », se développera, j’espère, la graine que j’ai appelée DARSE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s